Retour sur les Rencontres Agricoles Inter-Îles

Les 24, 25 et 26 novembre 2017, ni les températures hivernales, ni le vent glacial n’ont pu refroidir les ardeurs des participants aux Rencontres Agricoles Inter-Îles quand il s’agit d’expliquer que l’agriculture insulaire a besoin d’un soutien spécifique face à des contraintes différentes de celles rencontrées par les agriculteurs du « continent. » Sur tous les visages pouvait se lire la même détermination à se battre, la même volonté de ne pas céder au pessimisme sur l’avenir de l’agriculture dans les îles.

Les îles de la façade Atlantique sont venues confronter leurs réalités, partager leurs échecs et leurs solutions qu’elles pourront peut-être transposer sur leur territoire. Les questions sont les mêmes sur toutes les îles, comment conserver des surfaces cultivables suffisantes face à la pression immobilière et touristique, comment intégrer les réglementations environnementales et urbanistiques. La question du foncier agricole était donc au centre des discussions de ces 3e Rencontres Agricoles Inter-Îles.

Les conférences et ateliers se sont déroulés au centre de vacances La Martière à Saint-Pierre d’Oléron entrecoupés par des visites pour découvrir le territoire et surtout écouter le témoignage des agriculteurs qui ont pu s’installer à Oléron. Ils ont fait part de leurs difficultés mais aussi des soutiens dont ils ont pu bénéficier.

La Communauté de communes de l’île d’Oléron a détaillé les actions mises en place sur le territoire pour résoudre cette problématique majeure du secteur : l’accès au foncier agricole. Les représentants du Réseau Agricole des Îles Atlantiques se sont dit impressionnés et envieux de la collaboration exemplaire entre la collectivité et ses partenaires institutionnels, la SAFER, le Conseil Départemental à travers le service Espaces Naturels Sensibles et le Conservatoire du Littoral pour accompagner des dossiers d’installation ou d’extension. Force a été de constater aussi que les actions qui ont pu être mises en oeuvre sur l’île d’Oléron n’auraient pas pu se faire sans une volonté politique forte.

Le samedi 25 novembre, Thierry Sauzeau, docteur en Histoire à l’Université de Poitiers, a fait salle comble au cinéma l’Eldorado avec sa conférence « De Terre, de sable et d’eau » sur l’histoire de l’agriculture à Oléron.

Rencontres Agricoles Inter-Îles, île d'Oléron
Rencontres Agricoles Inter-Îles, marais salants île d'Oléron
Rencontres Agricoles Inter-Îles, participants, île d'Oléron

Photo de une et ci-dessus : ©Laura Corsi – Université de Bretagne Occidentale

Le Réseau Agricole des Îles Atlantiques, qu’est-ce que c’est ?

Le réseau rassemble des structures associatives et des agriculteurs volontaires des îles de la façade atlantique (du Nord au Sud : Chausey, Bréhat, Ouessant, Molène,Sein, Groix, Belle-Île-en-Mer, Arz, l’Ile-aux-Moines, Houat, Hoëdic, Noirmoutier, Yeu, Aix, Ré et Oléron). Il a pour vocation d’alimenter une réflexion et une action sur l’avenir de l’agriculture en territoire insulaire. Le but est de proposer des accompagnements complémentaires et co-construire des politiques agricoles pour les îles de l’Atlantique.
Pour gagner en lisibilité et en visibilité et afin de répondre à ses besoins en animation, le Réseau envisage dès 2018 de se structurer en association loi 1901.

Communiqué et photos : Communauté de Communes de l’île d’Oléron.

Partager cet article :